1701_lynjet

Pub Lynjet – Taux de sexisme : 100%

Taux de sexisme : 100%

Luxe, sexisme et volupté…

Les femmes, ces belles cruches
D’abord l’accroche. Jusqu’ici rien de sexiste : « Louer un jet privé devient un jeu d’enfant ». Pourtant, quel personnage est choisi pour incarner ce slogan ? Une femme. Devant un amoncellement d’avions en bois qui rappelle le jeu populaire « Kapla » (simples barres de bois destinées à être empilées pour créer des structures complexes ou non).

Le visuel nous annonce clairement que cette femme est incapable d’empiler correctement des bouts de bois. Alors forcément, commander un jet privé en ligne, c’est compliqué…

Glamourisation du sujet par l’érotisation des femmes
La publicité semble cibler un public masculin et pour cela choisit de placer un seul personnage, féminin, sur l’affiche, et de l’érotiser selon les standards en vigueur : position lascive, longue chevelure, yeux en amande maquillés, lèvres généreuses.

La couleur (treillis) du vêtement ajoute à ce fantasme masculin projeté : la virilité détournée (ou plus prosaïquement : une femme dans des uniformes généralement portés par les hommes). A noter, l’uniforme de l’hôtesse de l’air (l’allusion aurait été trop directe peut-être) a laissé place à celui du militaire.

Par ailleurs, la main plongée dans les cheveux souligne l’ambiance érotique en évoquant l’étreinte sexuelle. Ici, tout s’emboîte avec volupté : projection de fantasmes masculins, stéréotypes de sexe…

Bel exemple donc d’une publicité au design travaillé, esthétique dans sa forme, mais qui s’avère 100% sexiste dans le choix du fond (illustration et wording).

Les pistes d’amélioration :

  • Ne pas postuler que jeu d’enfant = femmes
  • Ne pas érotiser les personnages féminins

Est-ce si compliqué à mettre en œuvre ? :)

Le visuel :

17_lynjet


Publicité proposée à sexisteoupas.com par Julie